Les fiches Culture Gé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les fiches Culture Gé

Message par Serely le Sam 12 Nov - 11:33

Quand on progresse en peinture ou en écriture, la culture générale est essentielle, pour éviter, je cite de "copier par ignorance", mais aussi pour enrichir sa démarche et d'envisager de nouveaux angles d'approche de l'art en général. Je vous propose de faire des fiches régulièrement sur un mouvement, artiste, oeuvre qui vous plaisent en respectant les cases :

Nom : (artiste/mouvement/oeuvre) :
Date : (ou période)
Lieu :
Grands noms (si mouvement) :
Oeuvre emblématique (si mouvement ou artiste) :
Grands principes (si artiste ou mouvement) :
Analyse (si oeuvre) :
Ce que vous en retirez :


N'hésitez pas à réagir, pour enrichir la partie "ce que vous en retirez" afin d'enrichir la démarche d'un peu tout le monde Smile Voici la première :

Nom : Le réalisme (en peinture)

Date : XIXème, à partir de 1848

Lieu : France, quasiment exclusivement, bien que le mouvement trouve écho ensuite un peu partout en Europe.

Grands noms : Gustave Courbet! C'est lui qui donne le nom au mouvement en 1850. Il peint des grands formats essentiellement. Il cherche la vérité, est anticlérical, et fort engagé politiquement. Corot, connu pour ses paysages.

Oeuvre Emblématique : L'après-diner à Ornans. Cette grande peinture reprend les codes et conventions des grandes peintures historiques (Delacroix) ou classiques (Ingres). Les personnages sont quasiment grandeur nature, mais le sujet est trivial. C'était l'époque des grands salons, et l’œuvre a été assez fortement critiquée, parce qu'à l'époque, l'Art devait représenter du "sérieux", et était réservé à une élite. C'est l'Etat qui l'achète.
L'objet du délit:

Grands principes : A une époque où l'art est réservée à une élite intellectuelle, où les sujets principaux sont des scènes nobles : mythologiques (alibi pour représenter des corps nus, ou des paysages) historiques (c'est sérieux t'as vu, des grandes batailles, des serments, des couronnements...) des portrants (commandités par la noblesse), ou l'exotisme (grande mode de l'Asie à l'époque), et la photographie qui chamboule un peu tout ça, les artistes se demandent un peu "à quoi bon peintre". C'est là qu'intervient Courbet. Non, l'art n'est pas que destiné à représenter des trucs épiques, il peut se rapprocher au plus près de la réalité de la vie quotidienne, s'attacher à des détails triviaux. Exit l’exotisme et les scènes mythologiques, on va décrire la vie telle qu'elle est et se rapprocher de la vérité.
L'enterrement à Ornans (1850) raconte bien ce qu'il veut faire : une grande scène, comme une scène historique, qui narre la banalité d'un enterrement à la campagne. Le prêtre, la famille et... le chien! Le chien qui fait scandale. Pourquoi? Il s'agit là d'un détail "obscène", en ce sens où il met au premier plan (littéralement) ce qui devrait rester caché : la vérité de la mort. Un chien, ça tue, ça déterre les os... Une simple présence qui présente la réalité des faits. Les personnes présentent manifestent toute une gamme d'émotion, dont l'ennui pour l'adorable enfant de chœur au premier plan (à un enterrement!) ou l'agacement (l'homme agenouillé près du trou de la tombe). Le tout est sale, un peu terne, confus, les gens présents y sont peints dans la vérité de ce qu'ils sont (les vieux sont laids) sans embellissements, ce qui tranche avec Ingres qui représentait des beauté idéalisées et non réalistes.
Voici l'arme du crime ::

Ce que j'en retire : Que l'art peut raconter des choses de tous les jours, afficher la laideur ou la beauté de la vie quotidienne, qu'il n'a pas vocation à nécessairement raconter des scènes nobles ou belles. Que peindre peut s'inscrire dans une quête de la vérité. Qu'il n'y a pas besoin d'idéaliser ou de transcender le sujet pour raconter quelque chose.

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 29
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fiches Culture Gé

Message par Sambre le Dim 13 Nov - 11:51

OOOOOOuuuhhhh yéééé trop bien! J'aime l'histoire de l'art!

J'ai étudié l'enterrement à Ornans (le réalisme aussi par ailleurs). Je me souviens (comme si j'y étais!) que ce cette peinture avait vraiment fait scandale. Courbet était un rebelle qui se faisait jeter des salons, il a même fait un contre salon il me semble.
Moi ce que j'adore de lui c'est ça :

Le désespéré:
[img][/img]

Vous avez vu ce regard de fou! on est loin des nobles portraits et autoportraits habituels. les jeux de lumière, le choix du contre jour, j'adore! Plutôt sexy le Courbet non?
Allez, à mon tour de développer un mouvement. Je vais essayer de prendre une période vraiment différente pour la richesse du topic.

Nom : (artiste/mouvement/oeuvre) : Jérome Bosch, on nage en pleine renaissance flammande

Date : (ou période) environ 1450-1516

Lieu : ce qui correspondrait aujourd'hui à la Belgique et aux Pays Bas

Oeuvre emblématique (si mouvement ou artiste) : Le Jardin des Délices, la Nef des fous, La Tentation de St Antoine

Grands principes (si artiste ou mouvement) :
J'ai pas très envie de me la jouer scolaire mais... parlons un peu histoire, car on ne peut expliquer des oeuvres sans leur contexte.
XVI ème siècle, les Pays Bas, la bourgeoisie prospère et réclame plein de tableaux, parce que ça fait très classe chez soi. L'école flamande se développe de manière assez différente de l'école italienne. Ils sont beaucoup plus branché influences médiévales et symbolisme que les italiens. On découvre le portrait, les paysages, les scènes quotidiennes. Plus tard, les peintres flamands s'ouvriront à la renaissance italienne chez qui ils y trouveront l'inspiration. Il faut savoir que beaucoup de commandes de tableaux étaient religieuses bien sûr.
Bosch lui même vouait un culte à la Vierge Marie. Il faudrait longuement s'attarder sur la vision spirituelle de l'artiste pour comprendre ses oeuvres, tant elles sont étranges et hallucinées, remplies de symboles torturés et de pêchés! Il faut dire que Bosch n'aimait pas beaucoup les gens, encore moins les laïcs et ne leur souhaitaient qu'enfer et damnation.
Regardez ça plutôt!

Analyse (si oeuvre) : je n'arrive pas à choisir une oeuvre! En réalité l'intérêt premier des peintures de Bosch, ce sont les détails. Elles sont immenses et remplies de plein de petites scènes, comme dans "Où est Charlie". Il suffit de se pencher un peu pour bondir devant l'aspect surréaliste, torturé et malsain. Nous sommes à mi chemin entre les images grimaçantes du moyen âge et le surréalisme de Dali. L'influence laissée par Bosch est énorme, il était très en avance sur son temps, tel un visionnaire misanthrope.
Alors, zoomez, prenez votre temps, baladez vous dans ces oeuvres. Une vie entière ne suffirait pas à tout analyser!

Mini galerie:
[img][/img]

[img][/img]

[img][/img]


[img][/img]

[img][/img]

[img][/img]


Ce que vous en retirez : la certitude qu'il a existé des génies visionnaires torturés qui ont marqué le temps, l'histoire, l'art à tout jamais. Jérôme, je t'aime!


avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fiches Culture Gé

Message par Serely le Dim 13 Nov - 13:19

Je vois qu'on aime les artistes en adéquation avec leur époque!
En tout cas je trouve Jérome Bosch hyper intéressant comme inspiration pour des illustrations ou peintres surréalistes, ou dans des univers un peu glauques, comme tu aimes bien faire Wink
Y'a un côté un peu "Max et les Maximonstres" mais en plus trash. Le rendu, les couleurs et les compositions peuvent vraiment faire partie des incontournables en terme d'inspiration pour des peintures.
C'est vrai qu'il est mignon ce Courbet ♥

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 29
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fiches Culture Gé

Message par Sambre le Dim 13 Nov - 14:20

Trop de choses à aimer! Ça fuse et ça bouillonne dans tous les sens!
avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fiches Culture Gé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum