Les descriptions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les descriptions.

Message par Miss-Entropie le Mar 27 Sep - 13:22

L'esprit est quelque chose de formidable.

Je n'ai pas... exactement pour habitude de travailler régulièrement, ni souvent, ni beaucoup. (#VieMaVieDeFeignasse)
Pourtant, quand je faisais de la basse, j'impressionnais beaucoup gens, même face à du glandu qui jouait depuis le double d'année que moi.
C'est parce que j'ai trouvé un moyen d'être tous le temps en train de travailler sans me faire chier : Penser et être consciente de penser.
J'écoute de la musique ? Je joue de la basse dans ma tête par dessus. Je réfléchis, j'invente, je travaille mon sens du rythme, de la mélodie, de l'impro, ect...

Mais revenons à l'écriture.

Pour qu'une description soit bonne, il faut trois choses :
- Se représenter la scène comme si on la voyait réellement.
- Convertir ce que reçoivent les 5 sens en mots.
- Pouvoir naviguer pleinement dans l'espace et le temps de la scène, se souvenir de chaque détail, chaque action et leur importance individuel pour comprendre et surtout faire comprendre la scène.

"Comme si on la voyait réellement", qu'est-ce que ça veut dire ? Vous avez déjà regardé votre regard ? Vous vous arrêtez sur des points précis qui vous parlent pour vous repérer, pas sur tous, mais sur quelques uns qui vous sont suffisant pour vous repérer dans l'espace et lui donner un sens, une signification.

Le deuxième point veut exactement dire ce qu'il veut dire. Sauf que, chacun a sa sensibilité, son vécu, ses concepts qui changent plus ou moins légèrement le sens des objets extérieurs. D'où l'intérêt d'utiliser les mots pour leur sens strict (premier, secondaire, figuratif, en référence commune ect... mais pas dans le sens commun vague mais accepté par les dérives du langage courant) de sorte à être compris de tout le monde d'un point de vu sémantique, et de se servir de la sémantique pour faire transpirer ses propres nuances, son propres univers, sa propre sensibilité.

Le troisième point sera abordé plus tard. Mais imaginez être dans un film en réalité virtuelle. Vous pouvez regardez tout autour de vous et vous déplacer dans les scène (l'espace), ainsi que mettre en pause, accélérer, revenir en arrière, faire des sauts ou dérouler les chose dans l'ordre (le temps.).

L'un dans l'autre, la question que je vous pose c'est : "Que voyez vous ? Comment voyez vous ?" Et intrinsèquement "Qui êtes vous ?". Et je pense que ce sont les questions que vous pourrez garder en tête et vous poser durant cette série d'exercice.

Bien, passons à l'exercice.
Durant toute la semaine il vous faudra - autant que possible, durant les trajets, moments de pauses, ect - décrire ce que vous voyez autour de vous - le décor, les actions ect ... - dans votre tête. L'idée n'est pas tellement de faire une liste exhaustive de ce qu'il y a autour de vous - j'ai envie de dire qu'on s'en branle un peu - mais de prendre conscience de votre regard, votre manière de regarder et de comprendre ce que vous regarder.
Au bout de cette semaine, (j'insiste sur cette durée) vous prendrez une scène dans votre mémoire et l'écrirez telle quelle. Puis vous la travaillerez en vous demandant si tel ou tel mot est compréhensible de tous, si l'image est pertinente, si, si, si, ect... Ainsi que prendre conscience et construire votre réseau d'images internes.
Et bien sûr, vous êtes limité à 10 lignes word sans mise en page ("au kilomètre", si on prend l'expression exacte)

♥♥Bon courage♥♥


_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Sambre le Mar 27 Sep - 14:21

Je trouve ton idée d'exercice très bonne, parce que les descriptions c'est ce qu'il y a de plus difficile à mon sens.

En revanche, je demande un exemple, afin de mieux cerner les consignes. C'est très théorique ce que tu nous dit là, ça à l'air super, mais ça reste très abstrait à mes yeux, là tout de suite.

Bref, un petit texte de 10 lignes word de ta part, nous expliquant comment et pourquoi il rentre dans les consignes afin qu'on sache vers quoi se tourner, ce serait idéal. #Feignasseavecdesfacilités (mais qui a la flemme de nous fournir l'exemple qui va avec!)

avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Miss-Entropie le Mar 27 Sep - 14:24

Aaaah.

J'avais l'idée de faire l'exercice avec vous. M'étais pas rendu compte de la tronche des consignes, un brin partie dans mon monde ^^"

Je vous fais ça au plus tôt.

_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Serely le Ven 30 Sep - 7:29

Il faisait nuit. Seule la lumière extérieure filtrait à travers les volets mi-clos, mais mes yeux refusaient de s'ouvrir. Une sensation de pesanteur me plaquait sur mon lit doux et chaud, ma tête pesait une tonne et sombrait dans les profondeurs moelleuses de mes oreillers. Dans mes oreilles, le bourdonnement incessant de ces horribles de moustiques. La colère me saisit, ils étaient sûrement la cause des pleurs stridents de mon petit, à quelques mètres de moi. Ce son, si particulier, que je reconnaitrai même dans le comas, que je détestais et qui faisait monter en moi un sentiment d'urgence absolue. Ce son qui faisait que j'étais exténuée, et que j'entendais même dans mon sommeil. L'expression primaire d'un être humain totalement dépendant de moi. Je levai avec difficulté ma carcasse grinçante et rouillée et m'approchai du petit lit de mon fils. Malgré la faible luminosité, je le devinais qui se tortillait et tendait ses petits bras potelés vers moi en pleurant. Mon pauvre petit bébé. Je le pris, il était lourd et chaud, mais son corps minuscule vint rapidement se blottir contre le mien. Ses pleurs se transformèrent rapidement en petits geignements doux, tandis que sa tête chaude et douce épousa parfaitement le creux de mon cou. Son odeur douce de bébé, de lait et de savon m'était familière, et calma aussitôt les battements affolés de mon cœur. Trois pas en arrières, et je me retrouvai assise sur le lit moelleux, mon nouveau né contre moi.

Je ne sais pas si j'ai bien exécuté l'exercice? C'est assez difficile en 10 lignes ^^

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 29
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Sambre le Ven 30 Sep - 9:24

Serely!!!!
ou l'art de nous expliquer en 10 lignes combien tu es occupée actuellement.
avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Serely le Ven 30 Sep - 12:09

Sambre a écrit:Serely!!!!
ou l'art de nous expliquer en 10 lignes combien tu es occupée actuellement.
♥️♥️♥️
Surtout combien j'en chie, en toute honnêteté.
Les journées où je parviens à l'endormir 3heures d'affilées sont rares, mais se font de plus en plus nombreuses. Pour le moment, j'arrive à le poser 30min sur des périodes de 6h le matin et le soir avec une accalmie entre midi et deux, et j'ai du mal à récupérer.
D'ici pas très longtemps, à peine quelques semaines, il sera stabilisé au niveau digestif et aura moins besoin de mes bras, je pourrai revenir plus régulièrement. Mon pauvre petit bonhomme cumule les soucis : constipation, reflux gastrique très douloureux, muguet buccal et piqures de moustiques à répétition. Et en plus maman a fait n'importe quoi avec l'allaitement et souffre de migraines pas possibles, et le voilà tout angoissé et grognon! C'est pour ça que ça me fait aussi mal de l'entendre pleurer. C'est une crème, il ne demande qu'à me faire plaisir, ça se voit mais il est malade. Par moment je sens qu'il essaie de se retenir ou de se calmer et quand je le prends et que je suis pas bien il fait des efforts pour être moins lourd à porter et me faire des gros câlins. Je ne m'attendais pas du tout à une telle sensibilité de la part d'un nourrisson, ce qui me fend d'autant plus le cœur lorsque je suis à bout de nerfs. Et physiquement j'ai beaucoup de mal à suivre, je crois que l'accouchement m'a bousillé une vertèbre et une hanche, c'est pas super agréable. Bref, plus le temps va passer et plus se sera simple pour nous deux et je pourrai revenir vous voir. C'est en très bonne voie Smile

Je me rends compte à quel point l'attention qu'on porte à nos 5 sens est instinctive et pas du tout conscientisée. Pourtant, mettre des mots dessus est un excellent moyen d'exprimer notre monde intérieur. Les mots et expressions qu'on choisit pour exprimer les sensations sont aussi importants que la façon dont on exprime des idées pour mieux connaitre une personnage. Quand j’écrivais des nouvelles à héros multiples, je faisais attention à me focaliser sur différentes choses selon les héros. L'un d'eux était plus dans l'action, et j'exprimais plus la suite d'action qui lui venaient en tête en décrivant les informations qu'il recevait. L'autre était très intérieure et je décrivais plus ce qui se passait dans sa tête. Ainsi de suite... ^^

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 29
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Miss-Entropie le Ven 30 Sep - 12:36

Yàààày ! o/

Alors, Serely, ton texte est très bien.
Le seul défaut que je vois, c'est au niveau de la place des cris du nourrisson. Ils sont entêtant pour le personnage mais tu n'en parles qu'en 3 ème. Je pense que si tu en parlais aussi au début du texte, ils deviendraient encore plus impactant.
Y'a une bonne organisation spatiale (du plus proche au plus loin), mais dans un récit à la première personne, je pense qu'il faut aussi organiser les choses selon l'importance subjective des objets pour le personnage.

Sinon, micro détail :
de mes oreillers. Dans mes oreilles, le bourdonnement incessant de ces horribles de moustiques.

La formulation est lourde, mais je pense que c'est voulu. Peut-être qu'en mettant "oreilles" à la fin de la phrase, on obtiendrait un débit plus fluide en gardant un sentiment oppression avec les sons qui se répètent. Qu'en penses-tu ?

_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Serely le Ven 30 Sep - 12:37

Alors oui j'ai pris le parti d'exprimer une forme de spatialité : le moustique relou est plus proche que le bébé qui hurle. Mais j'aurais pu écrire que j'avais été réveillée par une détonation, suivie d'une sirène lancinante. Le bébé à la troisième ligne aurait été l'effet de surprise qui aurait donné du sens à la scène.
L'oppression n'est pas l'idée principale, mais la lourdeur et la répétition, la fatigue, la pesanteur. D'où la redondance des termes oreilles et oreillers, même si j'aurais pu être plus adroite peut-être. Je voulais surtout mettre en avant que quitter le lit était difficile mais qu'il était impératif que j'y aille. Et que j'avais beau répondre à cette urgence de bisoutage impérative, le lit m'aimantait toujours.

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 29
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Obtearon le Ven 30 Sep - 12:59

Merci pour l'exercice.

Il est midi. Je sors du boulot.  J'allume ma clope. Face à moi une grue de couleurs ... Nan, rien à foutre des couleurs, une grue c'est une grue. Je commence ma marche. Je prends à droite. Je fais une cinquantaine de metre.  Je tourne à droite. Mon regard est attiré par deux corbeaux.  j'oublie les oiseaux et avance sur le bitume de la route. Je tourne à droite. je suis ébloui par la lumière. Je profite de la douce chaleur sur mon visage. Je ferme les yeux. Je sens ma chemise chaude, comme si l'astre du midi appuyait doucement dessus. C'est agréable. J'oublie ma chemise. Je me demande pourquoi je fais cet exercice. La réponse vient rapidement : pour fluidifier mon style laconique. Un papillon blanc passe devant mes yeux. Je le suis des yeux.  C'est joli.  j 'oublie le papillon. J'arrive au tunnel. Je jette ma clope. Deux panneaux que je connais bien. L'un dit largeur 3 m, et l'autre 3.8 m. 338, tout vas bien.
avatar
Obtearon
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 91
Points : 93
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 41
Localisation : Finistere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Miss-Entropie le Ven 30 Sep - 13:49

Serely : Yeap, je vois pour la solution que tu as trouvé, je pense que ça sera bien. ^^ Et ouep, tout est question de parti pris. Dans un bouquin, une nouvelle et même un texte, vous aurez 150 descriptions. Aucunes ne sera parfaites. Faut vous y faire. C'est un vrai jeu de puzzle et de langue et on a toujours quelque chose de mieux à faire. Je pense qu'il est, du coup, mieux de prendre des partis pris tranchés. Par exemple, oreillers/oreilles, c'est pas ce que j'aurais fait, mais c'est un parti pris propre à Serely, et ce qui, au final, contribuera à faire un style unique.

Je pense que - paradoxalement - s'entrainer à la description est l'exercice de style le plus facile, bien que pas le plus simple. Ça donne une matière qu'on peut rendre vivante avec peu de chance. Suffit de se lancer, de se planter et de se relancer encore plus loin. ^^
(Mais j’admets que ma pédagogie de "Die and Retry" n'est pas parfaite.)

Henry : Ok. Tu viens de faire la première étape. On a la matière première, maintenant on va la travailler.
Bien, on a plusieurs éléments disparates, comment les réunir ? tu oublies, tu jettes, tu t'en fous. Pourquoi cette indifférence à ton environnement ? Je pense que l'expliciter à tes lecteurs peut leur donner des repères plus stables et une sensation de tout cohérent, en plus de pouvoir plonger plus profondément dans tes ressentis/manque de ressentis par rapport à ton environnement.
Ensuite, on a les panneaux, c'est le seul élément que tu ne jettes pas et qui ait l'air de te faire te sentir bien. Pourquoi ? À quoi correspondent-ils ?
Enfin, où vas tu ? Et si tu n'as pas de destination, est-ce une habitude de marcher sans destination ?

Ce sont des pistes, tu peux, ou pas, les explorer. C'est comme tu le sens. ^^

_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Obtearon le Ven 30 Sep - 14:58

merci pour le retour.

J'ai retravaillé le texte. La contrainte des 10 lignes, m'a permis de sélectionner les éléments qui donnent une information


C'est la pause-déjeuner. Le moment de la journée que je préfère. Comme chaque midi, je vais marcher pour aller chercher  de quoi me sustenter. J'en profite pour essayer l'exercice de Miss-entropie. En face de mon travail, il y a un chantier. Je vais donc essayer de décrire ce chantier. Il y a une grue, elle est de couleur ... Nan, en fait, tout le monde sait ce qu'est une grue. Pas besoin de décrire une image que tout le monde a. Je tourne à un carrefour.  Le soleil m'éblouit. je ferme les yeux. je sens une douce chaleur sur ma chemise, comme si l'astre du midi appuyait doucement. C'est agréable. J'ouvre les yeux.  J'aperçois le tunnel. Mon regard s'arrête sur le panneau qui limite la hauteur des véhicules : 3.8 . J'aime ce chiffre : 38.  Il signifie pour moi que je suis au bon endroit, au bon moment. Energiquement parlant, c'est bien plus efficace, et bien plus simple que la méthode Coué.

Je prends beaucoup de plaisir dans cet exercice. J'ai l'impression de le faire pour moi. Very Happy
avatar
Obtearon
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 91
Points : 93
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 41
Localisation : Finistere

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Sambre le Ven 30 Sep - 15:08

Serely :  je vais pouvoir m'appuyer sur ton texte pour construire le mien, vu qu'il a l'ai r de parfaitement rentrer dans les consignes, que j'avais du mal à cerner. Je pense que l'organisation de mes textes à l'heure actuelle est très instinctive et c'est ensuite, que je découvre ses subtilités et leurs significations.

Sinon, ne culpabilise pas : le petit est un peu malade : ok. Plein de nourrissons ont des soucis de peau, ou de digestion. C'est pas de ta faute. Il n'est pas encore psychologiquement dissocié de toi. Il n'a pas conscience d'avoir une existence propre, il est une extension de ton corps et de tes ressentis. C'est une superbe expérience à vivre, bien que fatigante et entrecoupée d'aléas. Que veux-tu? rien est parfait et prévisible, encore moins avec des enfants. Allez courage, plus il va grandir et plus tu vas pouvoir organiser ton temps.


Il est approximativement 9 heures, je viens de me lever et de préparer mon café. Comme chaque matin, j'emporte le bol bouillant précautionneusement jusqu'au bureau. La pièce, doucement éclairée par une lumière matinale, offre à ma vue son bazar organisé, fouillis personnel et rassurant.
Vêtue d'un douillet pyjama de coton, je m'installe en tailleur dans mon vieux fauteuil en bois. Cet héritage familial, plus âgé que moi, possède un large dossier arrondi qui me permet d'être blottie comme dans un nid. J'ouvre l'écran de mon ordinateur portable, afin de le démarrer. Sa surface lisse et froide tranche avec la température excessive du café que je ne peux encore boire. L'odeur émanant du bol remonte jusqu'à mes narines. Elle se mélange à celle des rats, dont la cage est située juste à côté de mon bureau. La senteur, désagréable au premier abord, devient habituelle au bout de quelques minutes, je ne la remarque même plus.
La machine émet finalement le bruit caractéristique du démarrage. Le liquide noir qui occupe mon bol atteint une température buvable, me permettant de le savourer. Bien qu'il soit fade et excessivement sucré, il reste indispensable.
avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les descriptions.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum