[Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Sam 30 Juil - 8:57

Au fur et à mesure que nous avons avancé dans le temps depuis la création de ce forum, j'ai pu rencontrer dans des topics des mentions passagères et fugaces à certains problèmes auxquels vous aviez pu être confronté. Du "j'ai pas la motivation, parce que j'ai plein de choses à faire dans ma vie" à "j'ai du mal à m'organiser" en passant par le "j'arrive pas à aborder telle ou telle discipline" et "j'ai du mal à construire des personnages en dehors de référents inconnus" ou "comment respecter les proportions lors d'un croquis d'après photo? C'est quoi qu'on appelle l'observation?".

Du coup je vous propose d'ouvrir un topic spécialement dédié à l'exposition de nos gros soucis et petits bobos, de sorte à pouvoir réfléchir tous ensemble à des solutions concrètes et un peu plus abstraites (parfois, il suffit d'un "twist" de point de vue ^^) peut-être même à établir des plans d'action. De mon côté, ça m'aidera à mieux cerner vos besoins et à ouvrir de nouveaux articles sur mon blog (par exemple j'ai un gros article sur le matériel de dessin du débutant à venir! ^^). Et bin oui hein, que ce soit pour la confection d'exercices ou pour des articles d'aide plus pointus, vous êtes un peu ma plus grosse inspiration et c'est ce qui me motive à écrire.  

Par exemple, pour ma part, je sais qu'en amorce de phase dépressive (pour ceux qui me connaissent, je suis dépressive chronique et je lutte quotidiennement pour ne pas dériver) j'ai tendance à devenir comme une grosse baleine échouée sans motivation, et ça empire lorsque j'ensevelis mon plan de travail sous les papiers en attente et autres trucs inutiles. Forcément, devoir ranger avant de mettre le gros coup de collier qui me permettra de m'y mettre, ça me parait fou et impensable, juste pas possible et trop d'énergie à dépenser. Alors je prends un peu sur moi et même sans avoir envie de dessiner spécifiquement, je m'arrange pour que ma table à dessin reste smooth et accueillante, et prête à l'emploi. C'est tout bête, ça me prend 5min par jour mais c'est ce qui peut faire la différence entre une journée "avec" et une journée "sans". Une journée sans, c'est une journée qui me déprime un peu plus et qui me fait culpabiliser. Alors je mets de l'ordre dans mes affaires.
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Sambre le Sam 30 Juil - 9:08

Hey, c'est pas bête ça de ranger. (si ma belle mère m'entendait...) Seulement, j'ai trop la flemme pour ça, je préfère encore dessiner par terre LoL! Bon, si j'avais une table à dessin avec un plan incliné...peut être que je la rangerai...peut être.

Sinon, ne sombre pas Serely, reste poster par ici, ou le forum sera mort. Je veux bien faire des monologues, mais je ne m'apporte pas grand chose!

Moi j'ai un soucis aussi d'ordre psychique quand je dessine :
je vois régulièrement plein de belles oeuvres, très différentes les unes des autres et là...c'est le drame!

Comment ils ont fait pour penser à ça? pourquoi mon cerveau fait pas pareil? Pourquoi j'ai pas une inspiration magnifique? J'en ai marre de faire des trucs simples et nuls....beuhaaa No et je ne dessine plus pendant des semaines.
Le remède? des exercices imposés, au moins je ne pleurniche pas sur mon absence de créativité. Genre hier, j'ai croqué 5/6 homme-chats mais ça ne me plaît plus, je vais rechanger d'animal!

Pour l'écriture, j'ai encore moins confiance en moi. Des fois je pense à m'y remettre et puis....boarfff, non, si c'est pour tout brûler derrière. Le remède? Ecrire utile, genre chroniquer un événement!
avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Sam 30 Juil - 9:42

Comment ils ont fait pour penser à ça? pourquoi mon cerveau fait pas pareil? Pourquoi j'ai pas une inspiration magnifique? J'en ai marre de faire des trucs simples et nuls....beuhaaa No et je ne dessine plus pendant des semaines.
Le remède? des exercices imposés, au moins je ne pleurniche pas sur mon absence de créativité. Genre hier, j'ai croqué 5/6 homme-chats mais ça ne me plaît plus, je vais rechanger d'animal!

*Lui tape sur l'épaule*

Je sais ce que ça fait. C'est pour ça que dans le challenge, j'ai insisté sur la phase recherche de références pure et dure avant de commencer la conception de son homme animal personnel. Pour faire bouillonner son cerveau d'idées géniales, il faut absorber et absorber encore, tout en bossant sa technique. Et un jour, on a les moyens techniques de réaliser ce qu'on imagine, et on a confiance en soi pour se lancer, sans se brider instinctivement par peur de l'échec ^^ C'est une forme de spirale infernale à laquelle j'ai été confrontée et à laquelle je le suis toujours. Je ne sais pas faire, donc je ne fais pas, donc je range cette idée bien au fond d'un tiroir et je prends l'habitude de refouler mécaniquement. Résultat? Plus rien ne sort.

Un auteur que j'aime beaucoup, notamment pour le cycle du Non-A, avait pas mal étudié les fonctions cognitives du cerveau humain a écrit, un jour dans un roman (peu ou prou) que l'imagination se nourrit de ce que l'on connait. Je suis sure qu'avoir regardé plein de trucs ça t'as inspiré ^^ Plutôt que de voir ce que d'autres font en te disant "je ne fais pas ça, moi!" il faudrait plutôt voir ça comme des réponses que d'autres ont apporté en te disant qu'un jour (très proche!) tu trouveras ta voie et qu'on regardera tes dessins comme toi tu regardes l’œuvre de ce mec actuellement. Profites en pour regarder comment la lumière est exprimée, comment le médium est utilisé, la composition, et noter ce qui te plait et ce que tu aimerais garder. Puis fixe une image mentale de ce que tu as vu dans ta bibliothèque interne et fais confiance à ton cerveau pour travailler la chose malgré toi. Ca ressurgira tout seul, mais pas forcément de la façon à laquelle tu t'attendais Wink

Hey, c'est pas bête ça de ranger. (si ma belle mère m'entendait...) Seulement, j'ai trop la flemme pour ça, je préfère encore dessiner par terre LoL! Bon, si j'avais une table à dessin avec un plan incliné...peut être que je la rangerai...peut être.

Je n'en ai pas non plus, j'ai bricolé un truc avec un ancien bureau de pc. J'ai démonté la planche du dessous pour la poser dessus et avoir un plan de travail qui bouge indépendamment du reste du meuble et un peu plus surélevé par rapport au reste. La planche du dessous qui est destinée à recevoir le pc me sert de repose-pied, et j'ai réglé mon siège au maximum pour être à hauteur avec les épaules bien dégagées.
Du coup la solution que je te propose est d'avoir un coin rien qu'à toi et dédié qu'à ça chez toi, si tu as la possibilité. Une planche en bois sur ton canapé comme support, avec tes crayons dans une boite toujours sur la table basse peut suffire (j'ai fait ça pendant des mois et la grossesse m'a poussée à changer de solution, vu le dos et le bidou volumineux!) Une sorte de petit sanctuaire, qu'importe l'endroit où ça se trouve! Ca peut être la table de la cuisine, une partie de la table de salle à manger, ou une planche et des tréteaux dans la chambre. Du coup tu pourrais laisser le dessin en cours bien en vu et ça donne une petite motivation supplémentaire.

Sinon, ne sombre pas Serely, reste poster par ici, ou le forum sera mort. Je veux bien faire des monologues, mais je ne m'apporte pas grand chose!

Merci beaucoup ♥
J'ai lutté et je suis revenue ^^ La chaleur et l'été me dépriment chaque année. La plupart des gens supportent mal l'hiver et moi c'est le plein été, paie ta logique. Je me lève il fait quasiment 30°c dans mon appart à 6h du matin, ça me déprime alors je me suis recouchée ces derniers jours et plus je dors, moins j'en fais. Je tiens beaucoup au fofo alors j'ai lancé le plan de sauvetage mental. Debout 6heures, ménage, bisous à doudou qui dort encore, et c'est parti la musique ^^ J'ai re-regardé ton topic avec la jambe de cheval et je me suis dit que ça en valait la peine Wink

Pour l'écriture, j'ai encore moins confiance en moi. Des fois je pense à m'y remettre et puis....boarfff, non, si c'est pour tout brûler derrière. Le remède? Ecrire utile, genre chroniquer un événement!

yeap, exactement! Ecrire sans enjeu autre que de transposer un évènement, partager des impressions... pas la peine de se mettre la pression pour pondre du Baudelaire tout de suite ^^. Plus on écrit, plus on veut écrire et ça vient plus facilement. Doudou rencontre la même difficulté (il présente beaucoup de similarité d'un point de vue "profil psychologique" avec toi - TMTC) et quand il compare ce qu'il veut faire avec ce qu'il fait, ça le déprime. La solution c'est aussi le coup de folie genre "allé, je m'en fous, je me lance." Bon ok, le déclic lui revient souvent quand il a 3 grammes, mais passons xD
Moi ça me vient après avoir lu/vu quelque chose de très inspirant, ça me fait brasser mon petit cœur de pierre et une émotion forte surgit, elle fait naitre une image et là, l'envie d'écrire devient impératrice. Je pense que la maitrise de l'impulsion initiale qui nous pousse vers la créativité est aussi une question de connaissance de soi. On finit par repérer les déclics positifs et à pousser la manivelle en mode "on" et à faire taire les petites voix négatives qui mettent leurs sales mains sur la notre pour nous empêcher de pousser la-dite manivelle.

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Sambre le Sam 30 Juil - 11:01

Un auteur que j'aime beaucoup, notamment pour le cycle du Non-A, avait pas mal étudié les fonctions cognitives du cerveau humain a écrit, un jour dans un roman (peu ou prou) que l'imagination se nourrit de ce que l'on connait. Je suis sure qu'avoir regardé plein de trucs ça t'as inspiré ^^ Plutôt que de voir ce que d'autres font en te disant "je ne fais pas ça, moi!" il faudrait plutôt voir ça comme des réponses que d'autres ont apporté en te disant qu'un jour (très proche!) tu trouveras ta voie et qu'on regardera tes dessins comme toi tu regardes l’œuvre de ce mec actuellement.

Oui, c'est pour ça que je suis assez contente de ma "série" sur les petites filles, car c'est ce qui s'est passé à ce moment là. Bon, j'ai pas de fan club, mais j'ai pondu un truc personnel à base de nombreuses inspirations, d'une façon dont je ne m'y attendais pas.

Niveau installation c'est un peu précaire! J'ai sur un même petit bureau : le PC, l’imprimante et les dessins. En même temps, souvent je me sers du PC en même temps que je dessine pour puiser l'inspiration. Ou alors, j'ouvre plusieurs modèles à la fois pour avoir des références.

La plupart des gens supportent mal l'hiver et moi c'est le plein été, paie ta logique.

Je suis pareille, je vis mal les grosses chaleurs (et mon chéri aussi). Je préfère avoir trop froid que trop chaud. Pis toi avec ton bidou ça ne doit pas être évident! Essayer de programmer la grossesse début printemps c'est toujours mieux!

Je pense que tu as bien raison, concernant la connaissance de soi et des déclics positifs. Tout est question de canalisation. Purée, tu m'as motivé, j'ai fait mon ménage aussi LoL! Allez, c'est reparti je vais croquer un peu.


avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Miss-Entropie le Sam 30 Juil - 12:33

Oui, je plussoie l'aspect "plus on en fait, plus on en fait". Ça d'ailleurs été un des raisonnements derrière l'ouverture de mon blog (en fait non, sur le coup, c'était surtout "ET PUIS FUUUUUCK", mais ça m'avait motiver à considérer le truc, à la base.). Mais ouais, c'est l'idée, mettre en pause ses "gros projets" (ceux qui nous tiennent à coeur) et faire pour faire, pour avoir plaisir à faire sans se prendre la tête. Perso, l'envie de me remettre sur mes textes qui me tiennent à coeur est revenue d'elle même.

J'ai aussi remarquer que "lutter" contre soit même, notamment en trouvant des moyens pour se feinter, forcer, ect, marchait à court terme, mais sans plus. Fallait plutôt trouver des moyens de faire en sorte que ça finisse par paraitre naturel et sans effort de se motiver. Pour autant que l'idée me répugne, faire un emplois du temps aiderait pas mal. Et idem d'avoir une zone "sécur'".
En fait, c'est avoir une zone, temporelle et physique, "sécur'" où on se consacre qu'à ça, tranquilou pépère. Ou quelque chose dans l'idée ?

Par contre, l'impact de la production des autres m'échappe un peu plus, ça fait partie des gros mystère qu'à Serely pour moi "Mais pourquoi ça t'impact ?". "Fin, du moment que la personne ne représente pas un danger immédiat pour ma place ou ma pratique, je dois admettre que ça m'échappe un peu ce qu'il fait. Peut-être trop parce que je m'en inspire pas non plus.
"Fin, après, le questionnement est pas tellement sur le pourquoi de l'impact, mais pourquoi la différence. Vu que dans tous les cas c'est faits sans réfléchir, j'vois pas vraiment la cause.

Sinon, mon plus gros problème, c'est le temps. Vous avez peut-être pu le remarquer à ma participation erratique, mais des fois, je suis lundi, et pis pouf, en fait, c'est dimanche. Et voilà.
J'erre et divague à travers les journées sans sentir le temps passer, c'est assez frustrant. Je tente de me lever de plus en plus tôt histoire de me recadrer sur un truc plus naturel, maiiis bon. On verra bien. ^^"

Ça et le sommeil erratique qui me bouffe facilement la moitié de la journée de nuit blanche, zombification et "siestes". (ça s'apparente plus à du décès momentané, maiiis.)

_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Sambre le Sam 30 Juil - 13:48

Le problème de la "zone secure" comme tu dis, c'est que ça me paraît contraignant psychologiquement. Parce que techniquement, c'est pas grand chose.
Ca me rappelle l'époque où j'avais des plages horaires de travail pour bosser mes cours, c'est difficile de concilier ça avec un loisir (ne souhaitant pas obtenir le statut de professionnelle ou alors sans le faire exprès!)

Sinon, c'est le "tout ou rien", ça marche très bien sur moi, à court terme : quelques mois.
Par exemple, je suis restée un an sans emploi à la fin de mes études, retour à la case parents. J'ai passé 1 mois à ne strictement rien faire du tout. Enfin si, glander sur le PC et me traîner de pièce en pièce dans l'appartement, tel un zombie. Et comme moins t'en fais....moins t'en fait, c'était pathétique.
Peu de temps après, je me suis astreint à une discipline de fer et un emploi du temps de folie. Lever 6h30, sport, petit déjeuner strict, jeux sur le Pc limité de 8h à 10h et de 20h à 22h. Les après midi je partais marcher et je m'arrêtais pour dessiner. Je lisais 5 livres par semaine. Je travaillais sur des sujets à la bibliothèque. Je me rendais à tous les concerts de metal accessibles. J'avais 3 heures de Kung Fu par semaine aussi. Je regardais 1 film par soir avec obligation d'en faire une critique le lendemain matin, le tout dans un fichier Excel.
Mens sana in corpore sano, j'ai jamais été aussi productive de ma vie! Je ne pourrais plus l'être non plus, car je n'avais rien à gérer : courses, ménage, factures, administration, boulot, enfants. RIEN du tout.

L'impact de la production des autres est assez simple en fait. Ca se rapproche de la jalousie faut bien l'avouer! "hen, lui il fait des trucs trop beaux et moi c'est nul"

Le temps te manque? rattrape le! enfin je dis ça, mais lundi j'entame des semaines de 50 heures et je ne me sens absolument pas prête du tout après 3 semaines de vacances!
T'es juste tout décalé, fais-toi 24 heures sans dormir, même plus si il le faut afin de retrouver un cycle jour/nuit. Ah, et dépense toi! Une bonne fatigue donne toujours une meilleure qualité de sommeil.
"C'étaient, les conseils de Miss Obvious" fournisseuse de "faites ce que je dis, pas ce que je fais" depuis 1990!
avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Miss-Entropie le Sam 30 Juil - 15:00

J'ai exactement le même problème que toi par rapport à la mise en pratique de ça. Mais pour avoir vu les effets positifs sur Serely de cette idée (qu'elle s'est réadaptée, je crois ?), j'ai pas vraiment de "meilleurs" modèle d'activité. Peut-être que ça existe ceci-dit.

Par contre, tu soulèves un point qui, je pense, parle et parlera à tout le monde, la sensation d'être submergé. Pour l'avoir vu et l'avoir ressenti, c'est assez horrible et peut paralyser pendant suffisamment de temps pour être effectivement submergé. C'est l’intérêt théorique d'un modèle de "discipline quotidienne", ça donne une bouée pour pouvoir relativiser le gros du travail. (notamment si on le découpe en petite partie).
L'autre astuce que j'ai pu voir, c'est le soutiens moral immédiat. Serely m'a quelque fois demandé de venir chez elle pour lui prêter main forte (fraternité powa). Fut-ce par une aide directe ou un soutient moral en discutant pendant qu'elle faisait le ménage. Surtout pour les corvées, ça passe un peu mieux qu'on est plusieurs dessus, qu'on lance des vannes et qu'on divise les tâches entre les personne. (et plus vite aussi.)

enfin je dis ça, mais lundi j'entame des semaines de 50 heures et je ne me sens absolument pas prête du tout après 3 semaines de vacances!

Ouuuuuuutch ! Bon courage !

T'es juste tout décalé, fais-toi 24 heures sans dormir, même plus si il le faut afin de retrouver un cycle jour/nuit

Oui et non. Pour approfondir l'idée, c'est que je suis à un peu plus de deux ans de chômage, enchainé avec deux ans de fac... heh... pas hyper investi on va dire ? Et un lycée que j'ai passé en mode automatique. Du coup je suis surtout bien paumé et avec peu de motivation interne et une habitude des nuits blanches/courtes un peu trop présentes que je tente d'effacer au fur et à mesure.

Ceci dit :
Ah, et dépense toi! Une bonne fatigue donne toujours une meilleure qualité de sommeil.
Oui, oui, oui, et encore oui. Je manque clairement d'activité, de truc qui me passionne et qui me font me dire que j'ai passé une bonne journée, et une journée productive. J'dois admettre que voir des gens (notamment ma soeur. décidément, tu r'viens souvent dans ce post hehe) fais du bien. Pour le reste, c'est surtout un gros coup de pied au cul, je pense. (aidé par des idées comme ce forum qui me motive à me lever tôt pour pouvoir répondre avec toute ma tête, hehe.). T'aurais en tête des idées pour se fatiguer "constructivement" ?

_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Sambre le Sam 30 Juil - 15:44

Non mais vous êtes trop bien les frangins! J'adore voir comme vous êtes proches! Je me rappelle, au collège et au lycée, on faisait des cessions "rangements" avec mes 2 meilleures amies. On passait une journée à 3 à tour de rôle dans la chambre de chacune pour aider à ranger. C'était efficace et ça motivait la propriétaire à garder un brin d'ordre. Les parents hallucinaient de nos idées en plus, c'était rigolo.

Moi ce qui m'a "sauvé" de l'adage "j'ai tellement de choses à faire que je ne fais rien!" c'est de travailler avec les enfants. On dirait pas comme ça mais, j'ai commencé bénévolement, on m'a fait confiance, j'ai passé le BAFA. Maintenant je travaille pour la mairie.
Ce qui est cool avec les enfants c'est que t's obligé d'avoir un rythme de vie sain, à horaires réguliers, de manger équilibré à la cantine. Les enfants aussi ils sont dans le "tout de suite maintenant". Du coup t'es obligé d'anticiper à leur place, pour mieux profiter de l'instant présent avec eux.
Ils t'obligent à te discipliner et en plus ils t'aident à profiter des petits moments de bonheur au quotidien. Et puis, quand t'arrive à tisser des liens avec des enfants difficiles, que tu vois le petit autiste progresser, ou que tu fais une super activité qui marche du tonnerre, t'es juste trop fier de toi;
Les collègues sont généralement bienveillants et ça t'oblige à rencontrer des gens, à être proches d'eux, alors que tu ne leur auraient jamais adressé la parole en général.

La fatigue "constructive" moi j'en ai des idées : une semaine d'animation bénévole avec les enfants! Randonnée dans les bois avec une but à atteindre et des photos (chez moi il y a plein de montagnes). Faire des travaux, aider quelqu'un à déménager, retaper des meubles., cueillir des plantes pour faire sa propre gnôle, emmener des chiens courir, aller nager avec des amis, faire un tour en vélo. Le but c'est pas de se donner à fond une fois, c'est d'entretenir une sortie par semaine au départ, puis plus régulièrement.

Je ne sais pas trop ce que tu aimes faire à l'extérieur, mais le truc qui marche très bien : s'investir dans une association. T'as le côté Bonne Action + utilité + fatigue + sociabilité forcée.
Je connais plusieurs potes, pommés dans leur vie professionnelle et jugés inaptes par la société, qui n'ont jamais été aussi heureux dans leur quotidien que depuis qu'ils s'occupent de personnes handicapées.


avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Sam 30 Juil - 16:00

J'ai exactement le même problème que toi par rapport à la mise en pratique de ça. Mais pour avoir vu les effets positifs sur Serely de cette idée (qu'elle s'est réadaptée, je crois ?), j'ai pas vraiment de "meilleurs" modèle d'activité. Peut-être que ça existe ceci-dit.

J'ai épuré. Globalement, je garde les priorités, par exemple, mes dessins, le forum, la comm autour de mes œuvres, les articles. Viens le ménage, et les taches ménagères, j'alterne avec les papiers histoire de pas me laisser déborder. Je fais tout ce qui est désagréable le matin comme ça après, je m'octroie le "droit" de m'amuser en passant par ici puis je me mets au travail sérieusement derrière. J'essaie de me poser une discipline relativement souple, mais discipline quand même ^^ Genre je repose pas le crayon, quand je suis lancée, avant 18h30 et à 18h30 je commence à regarder pour le repas. Ou je me lève tôt, plus ou moins à la même heure et maintenant, j'ouvre les yeux de moi-même à 7h du matin (quand ce n'est pas plus tôt parce que mon fils part en croisade contre son ennemi juré, la vessie).

Je te souhaite bon courage Sambre pour tes longues semaines ^^" J'espère au moins que c'est pour des activités qui te plaisent et qu'à part pour les heures, tu n'appréhendes pas trop le reste.

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Sambre le Sam 30 Juil - 16:27

Bha, j'adore l'animation, même si c'est épuisant et sous payé.
Le seul hic, c'est que j'étais la seule personne compétente pour faire les 10-14 ans et je déteste les pré ado...je crois que je vais les brûler! Smile
avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Mélos le Dim 31 Juil - 21:31

Je vois, oui c'est important de mettre de l'ordre ^^

Moi mon problème réside (résidais, je suis en train de régler le game) dans l'éparpillation/condensation. Le faite de passer un moment à ne rien faire de spécial (souvent en période scolaire) et à, quand les vacances viennent, s'éparpiller dans tellement d'activités différentes que je ne fais rien vraiment à fond.

Je suis depuis un moment en train de réduire mes champs d'activités pour faire mieux et plus. Remettre à plus tard des champs d'activités non-prioritaires...

Et aussi, surtout, le manque de régularité et de planification que je suis en train de régler.

Mélos
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 275
Points : 285
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Miss-Entropie le Mer 3 Aoû - 18:01

Je me rappelle, au collège et au lycée, on faisait des cessions "rangements" avec mes 2 meilleures amies. On passait une journée à 3 à tour de rôle dans la chambre de chacune pour aider à ranger. C'était efficace et ça motivait la propriétaire à garder un brin d'ordre. Les parents hallucinaient de nos idées en plus, c'était rigolo.

hehehe, oui ! C'est tellement bien quand c'est fait comme ça ! = D
Spoiler:

Moi ce qui m'a "sauvé" de l'adage "j'ai tellement de choses à faire que je ne fais rien!" c'est de travailler avec les enfants. On dirait pas comme ça mais, j'ai commencé bénévolement, on m'a fait confiance, j'ai passé le BAFA. Maintenant je travaille pour la mairie.
Ce qui est cool avec les enfants c'est que t's obligé d'avoir un rythme de vie sain, à horaires réguliers, de manger équilibré à la cantine. Les enfants aussi ils sont dans le "tout de suite maintenant". Du coup t'es obligé d'anticiper à leur place, pour mieux profiter de l'instant présent avec eux.
Ils t'obligent à te discipliner et en plus ils t'aident à profiter des petits moments de bonheur au quotidien. Et puis, quand t'arrive à tisser des liens avec des enfants difficiles, que tu vois le petit autiste progresser, ou que tu fais une super activité qui marche du tonnerre, t'es juste trop fier de toi;
Les collègues sont généralement bienveillants et ça t'oblige à rencontrer des gens, à être proches d'eux, alors que tu ne leur auraient jamais adressé la parole en général.

La fatigue "constructive" moi j'en ai des idées : une semaine d'animation bénévole avec les enfants! Randonnée dans les bois avec une but à atteindre et des photos (chez moi il y a plein de montagnes). Faire des travaux, aider quelqu'un à déménager, retaper des meubles., cueillir des plantes pour faire sa propre gnôle, emmener des chiens courir, aller nager avec des amis, faire un tour en vélo. Le but c'est pas de se donner à fond une fois, c'est d'entretenir une sortie par semaine au départ, puis plus régulièrement.

Je ne sais pas trop ce que tu aimes faire à l'extérieur, mais le truc qui marche très bien : s'investir dans une association. T'as le côté Bonne Action + utilité + fatigue + sociabilité forcée.
Je connais plusieurs potes, pommés dans leur vie professionnelle et jugés inaptes par la société, qui n'ont jamais été aussi heureux dans leur quotidien que depuis qu'ils s'occupent de personnes handicapées.

Ook, je vois un peu l'idée... C'est noté en tout cas, merci du partage. ^^

Bha, j'adore l'animation, même si c'est épuisant et sous payé.

Pourquoi adores-tu ?

Le seul hic, c'est que j'étais la seule personne compétente pour faire les 10-14 ans et je déteste les pré ado...je crois que je vais les brûler! Smile

Oh putain, comment ça se fait que les autres ne soient pas compétents ?

...Tu feras tourner une vidéo en d'incendie, dit ? dit ?

_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Mer 3 Aoû - 20:56

Mélos a écrit:Je vois, oui c'est important de mettre de l'ordre ^^

Moi mon problème réside (résidais, je suis en train de régler le game) dans l'éparpillation/condensation. Le faite de passer un moment à ne rien faire de spécial (souvent en période scolaire) et à, quand les vacances viennent, s'éparpiller dans tellement d'activités différentes que je ne fais rien vraiment à fond.

Je suis depuis un moment en train de réduire mes champs d'activités pour faire mieux et plus. Remettre à plus tard des champs d'activités non-prioritaires...

Et aussi, surtout, le manque de régularité et de planification que je suis en train de régler.

Je pense que le problème de fond est de viser trop haut. J'ai pu observer que tu te laisses souvent déborder d'enthousiasme et que tu vises la lune : pour tes croquis animaliers t'as posté plein d'image par exemple, mais on a pas de résultats concrets (ceci n'est pas une critique hein, attention, c'est un constat). On a tous fait pareil, ou on le fait, un jour ou l'autre.
Je pense que ce serait plus simple de te recentrer si tu visais un objectif plus accessible dans un premier temps et que tu le décomposais en étapes simples avec des pas à pas pour les atteindre.

Par exemple, tu aimes les animaux et tu voudrais créer des espèces animalières originales. Avant de partir sur l'idée que tu vas faire plein d'illustrations originales trop de la balle, dis toi que la première étape est d'apprendre à faire des animaux, puis de bien comprendre leur anatomie, puis de créer enfin les animaux. Pour ça :

1 - Apprendre à dessiner des animaux :
-> Faire tous les jours un croquis ou une série de croquis animaliers d'observation rigoureuse. Soit 5 minutes, soit 20 minutes, mais en faire tous les jours, même un tout petit.

2- Comprendre leur anatomie :
-> Faire tous les jours des croquis mais de façon plus organisée autour d'une thème. Par exemple, semaine 1 : que des reptiles, semaine 2 : que des lézards. Semaine 3 : que des grands fauves, semaine 4 : que des félins.
-> Sur les semaines thématiques, se documenter sur les mœurs des animaux en questions. Par exemple, les félins ont le museau assez court parce qu'ils ne sont pas destinés à la course de fond. Les loups ont de longues pattes et le pas bondissant pour trotter longtemps en se fatiguant le moins possible en forêt.

3 - Apprendre à dessiner des animaux originaux :
- > Toujours faire un croquis d'observation rigoureuse en thématique hebdomadaire.
-> Faire des croquis et des planches de recherches pour tester plein de variantes, par exemple : et si les loups des forêts devaient s'adapter au désert que se passerait il? (Bah il perdrait beaucoup de leur fourrure et seraient encore plus haut sur leurs pattes pour rester loin de la chaleur, tout en changeant de couleur pour se fondre dedans). Et si le caméléon devait s'adapter à une flore semi aquatique, que se passerait il? (Il aurait par exemple des ventouses au bout des doigts pour s’accrocher aux plantes humides, et serait peut-être un peu plus souple pour se déplacer dans un milieu plus tortueux).

On se rend compte que ça nécessite des recherches et tout, mais comme on a tout découpé en étapes, finalement, ça devient non seulement accessible, mais en plus on a un plan d'action pour mener le projet à terme. 20min/jour minimum, voire plus si on est un peu plus disponible, bah c'est pas la même chose que de se dire "je vais faire CA" et d'être insatisfait et de n'avoir aucuns repères. Au final, on finit par devenir expert de la faune et la flore sans s'en apercevoir tout en ayant fait de gros progrès en dessin et c'est beaucoup plus encourageant que de s'imaginer une montagne de recherches à faire sans pas à pas tout en fantasmant sur quelque chose qui est difficile à faire et qu'on ne fera que de façon insatisfaisante.

Donc, mon meilleur conseil : prends ton objectif, casse le en morceaux de mini objectifs en étapes, puis mets une méthode à faire qui te permette d'avoir un temps et un rythme facilement intégrable à un emploi du temps. Ca viendra tout seul, par effet cumulé.

A Sambre : c'est chaud les 10-14ans. Pour connaitre un peu quelques spécimens.... Et même pas les plus chiants en plus xD Et je ne les ai jamais eu en même temps dans une seule pièce, dire si je suis gâtée à côté ^^ Les petits c'est bien plus marrant, moins "je te rentre dedans mais je sais même pourquoi au final" et ont plus d'élan pour le jeu, ce qui est facilement exploitable pour les motiver aux activités.
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Miss-Entropie le Mer 3 Aoû - 21:02

Donc, mon meilleur conseil : prends ton objectif, casse le en morceaux de mini objectifs en étapes, puis mets une méthode à faire qui te permette d'avoir un temps et un rythme facilement intégrable à un emploi du temps. Ca viendra tout seul, par effet cumulé.

Et n'hésite pas à en parler, demander des conseils sur les étapes que tu pourrais suivre, ect... Certains sont déjà passer par ce genre de travail, et d'autre ont simplement les informations que tu cherches/dont tu as besoin par passion pour le domaine. On sait jamais à l'avance qui. ^^

Ouais, c'est un peu la période où les problèmes de l'enfance remonte un peu tous d'un coup, et à ça se rajoute la pression de devenir de plus en plus adulte et responsable.. Pas simple pas simple.

_________________
On nait, on vit, on crève.
Mais entre temps, il y a les frites.

Bienvenue dans notre arche de Noé du bon goût.
avatar
Miss-Entropie
Admin

Messages : 140
Points : 148
Date d'inscription : 12/06/2016
Localisation : Surf sur les lignes du temps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Sambre le Mer 3 Aoû - 21:08

Miss Entropie : Après, je peux comprendre que l'idée des associations de quartier et du bénévolat rebute beaucoup, surtout quand on ne connaît pas. J'étais pareille, avant de me mettre un bon coup de pied aux fesses, de me forcer, d'y aller à reculons et de découvrir que je pouvais m'ouvrir et donner.

Sinon, pourquoi j'aime l'animation  (avec les 3-9 ans on va dire). Bha au départ, c'est clairement pas mon "amour des enfants" qui m'a poussé à faire ça. Ensuite, je suis loin d'être une grosse faiseuse d'ambiance en société. C'est un milieu avec beaucoup de personnes extraverties ou des filles qui adorent les "petits" de moins de 6 ans.

Mais en travaillant là dedans, j'ai découvert un milieu bienveillant ou je pouvais être moi même. J'idéalise mais, les milieux accueillant des enfants se veulent rassurants, agréables, chaleureux et permettent de mettre les nouveaux employés en confiance (si c'est bien fait). Ensuite, j'ai appris à prendre des initiatives, moi qui suis paralysée par la peur de mal faire, à m'affirmer et prendre confiance en moi.
On a une forme d'autorité naturelle dans le statut d'animateur. Qui ne se gagne pas en criant sur les enfants et en les forçant à se taire sous la menace (trop facile et inintéressant). Non, tu te fais respecter parce qu' ils te trouvent intéressant, juste, que tu t'occupes bien d'eux. Il m'arrive d'être intransigeante avec une enfant difficile (de le faire pleurer même). Ensuite, si cet enfant vient me donner un dessin ou dit à tous les autres que je suis la meilleure anim', réclame un câlin, c'est parce que inconsciemment il est reconnaissant que je lui ai posé des limites là où d'habitude il n'en a pas. Il se sent rassuré. Je suis tellement fière de moi dans ces moments, je sais que j'ai fait du bon boulot.
En animation tu adaptes les activités à ta façon, tu peux être créatif, être toi-même. Quand tu parles avec les enfants, qu'ils te posent des questions auxquelles t'as jamais réfléchi, tu trouves des super réponses vraies au fond de toi. Tu choisis les valeurs que tu veux leur transmettre.
Exemple cet aprèm', à un spectacle avec des personnes handicapées très dépendantes : "pourquoi ils sont comme ça les gens? " J'adore répondre à ce genre de question, faire réfléchir l'enfant.
Moi mes grands ils ont dit "Ahh, ça me dégoûte les gens comme ça!" du coup on a eu une petite discussion!
J'adore m'évertuer à leur faire découvrir les bons côtés de la vie, j'adore voir leur bouille émerveillée, m'enchanter de les voir jouer avec un rien. J'adore écouter ce qu'ils ont à dire, leurs regards d'enfants sur la vie!

Je pourrais dire encore tellement de choses. Sur le moment ça peut être super ingrat, mais après coup, quand tu repenses aux enfants et aux journées, l'animation c'est ce qui me motive à me lever le matin!

Les 10-14 ans, en général c'est un groupe difficile, qui demande tact et autorité, il faut être cool mais ferme, leur donner de la liberté mais les surveiller comme le lait sur le feu. Savoir se faire respecter et se faire apprécier. Moi j'ai du mal, franchement, je suis pas "dans le coup" pas assez branchée pour eux, les trucs de rap et de cité, c'est pas pour moi.
Quand tu es une jeune fille de 18-20 ans, c'es très dur aussi de te faire respecter par un groupe de petits mecs de 12 ans qui a souvent une image de la femme "soumise". Heureusement, je bosse avec une fille géniale, que je remercierai jamais assez pour les supporter avec moi! Et pour me supporter au passage!

Sinon, j'aurais tellement voulu les noyer aujourd'hui! A 11 ans, ça accoste les filles au parc pour avoir leur numéro, et devant nous! Ca chante des trucs qui parlent de polygamies, ça répond, ça lève les yeux au ciel, ça provoque! Gngngngng!!!!  Je suis pas encore au point avec eux là!

Mélos :

Je suis assez d'accord avec l'idée que tu vises tout de suite très haut. Mais, c'est comme pour tout, ça demande du travail et de la discipline pour réussir. Comme dans le sport et la musique, il faut passer par des étapes pas fun, ni très créatrices, répéter encore et encore. Je pense qu'il va surtout te falloir de la rigueur et de la persévérance si tu veux devenir professionnel.

Serely  :

Oui, les petits ils ont encore de la magie dans les yeux, tu peux leur raconter des histoires, inventer des histoires auxquelles ils peuvent croire!
Entre 10 et 14 ans, ils ont les hormones qui commencent à les travailler et la plupart gèrent assez mal les changements, il faut faire le deuil de l'enfance. Pour cela, ils vont être très agressifs, pour mieux quitter cette période devenue trop puérile pour eux. Moi je me méfierai plutôt des "trop calmes". Ceux qui ne déconstruisent rien, parce que rien n'a été construit pendant l'enfance, ils sont mal barrés!
avatar
Sambre
Petit crayon
Petit crayon

Féminin Messages : 251
Points : 260
Date d'inscription : 03/07/2016
Age : 27
Localisation : je suis d'ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Mélos le Jeu 4 Aoû - 2:51

Méthode Quotidienne :

Serely a écrit:
Par exemple, tu aimes les animaux et tu voudrais créer des espèces animalières originales. Avant de partir sur l'idée que tu vas faire plein d'illustrations originales trop de la balle, dis toi que la première étape est d'apprendre à faire des animaux, puis de bien comprendre leur anatomie, puis de créer enfin les animaux. Pour ça :

1 - Apprendre à dessiner des animaux :
-> Faire tous les jours un croquis ou une série de croquis animaliers d'observation rigoureuse. Soit 5 minutes, soit 20 minutes, mais en faire tous les jours, même un tout petit.

2- Comprendre leur anatomie :
-> Faire tous les jours des croquis mais de façon plus organisée autour d'une thème. Par exemple, semaine 1 : que des reptiles, semaine 2 : que des lézards. Semaine 3 : que des grands fauves, semaine 4 : que des félins.
-> Sur les semaines thématiques, se documenter sur les mœurs des animaux en questions. Par exemple, les félins ont le museau assez court parce qu'ils ne sont pas destinés à la course de fond. Les loups ont de longues pattes et le pas bondissant pour trotter longtemps en se fatiguant le moins possible en forêt.

3 - Apprendre à dessiner des animaux originaux :
- > Toujours faire un croquis d'observation rigoureuse en thématique hebdomadaire.
-> Faire des croquis et des planches de recherches pour tester plein de variantes, par exemple : et si les loups des forêts devaient s'adapter au désert que se passerait il? (Bah il perdrait beaucoup de leur fourrure et seraient encore plus haut sur leurs pattes pour rester loin de la chaleur, tout en changeant de couleur pour se fondre dedans). Et si le caméléon devait s'adapter à une flore semi aquatique, que se passerait il? (Il aurait par exemple des ventouses au bout des doigts pour s’accrocher aux plantes humides, et serait peut-être un peu plus souple pour se déplacer dans un milieu plus tortueux).

On se rend compte que ça nécessite des recherches et tout, mais comme on a tout découpé en étapes, finalement, ça devient non seulement accessible, mais en plus on a un plan d'action pour mener le projet à terme. 20min/jour minimum, voire plus si on est un peu plus disponible, bah c'est pas la même chose que de se dire "je vais faire CA" et d'être insatisfait et de n'avoir aucuns repères. Au final, on finit par devenir expert de la faune et la flore sans s'en apercevoir tout en ayant fait de gros progrès en dessin et c'est beaucoup plus encourageant que de s'imaginer une montagne de recherches à faire sans pas à pas tout en fantasmant sur quelque chose qui est difficile à faire et qu'on ne fera que de façon insatisfaisante.

Miss-Entropie a écrit:
Donc, mon meilleur conseil : prends ton objectif, casse le en morceaux de mini objectifs en étapes, puis mets une méthode à faire qui te permette d'avoir un temps et un rythme facilement intégrable à un emploi du temps. Ca viendra tout seul, par effet cumulé.


Et n'hésite pas à en parler, demander des conseils sur les étapes que tu pourrais suivre, ect... Certains sont déjà passer par ce genre de travail, et d'autre ont simplement les informations que tu cherches/dont tu as besoin par passion pour le domaine. On sait jamais à l'avance qui. ^^

Ouais, c'est un peu la période où les problèmes de l'enfance remonte un peu tous d'un coup, et à ça se rajoute la pression de devenir de plus en plus adulte et responsable.. Pas simple pas simple.

Sambre a écrit:Mélos :

Je suis assez d'accord avec l'idée que tu vises tout de suite très haut. Mais, c'est comme pour tout, ça demande du travail et de la discipline pour réussir. Comme dans le sport et la musique, il faut passer par des étapes pas fun, ni très créatrices, répéter encore et encore. Je pense qu'il va surtout te falloir de la rigueur et de la persévérance si tu veux devenir professionnel.

Merci de vos sages conseils.
à force de loucher niaisement entre les études et l'art, je ne fais bien aucun des deux. "j'ai tellement de choses à faire que je ne fais rien!" comme disait Sambre ^^.
Pourtant c'est super possible en réalité, tout est question d'organisation. J'aime bien la méthode de l'exercice quotidien, ne prenant pas énormément de temps et faisant qu'appelle à un minimum de bonne volonté.

J'en profite pour prendre + le temps de lire les posts de ce topic (oui j'avoues je n'avais pas eu le courage de tous lire Razz)

Miss-Entropie a écrit: Par contre, tu soulèves un point qui, je pense, parle et parlera à tout le monde, la sensation d'être submergé. Pour l'avoir vu et l'avoir ressenti, c'est assez horrible et peut paralyser pendant suffisamment de temps pour être effectivement submergé. C'est l’intérêt théorique d'un modèle de "discipline quotidienne", ça donne une bouée pour pouvoir relativiser le gros du travail. (notamment si on le découpe en petite partie).
L'autre astuce que j'ai pu voir, c'est le soutiens moral immédiat. Serely m'a quelque fois demandé de venir chez elle pour lui prêter main forte (fraternité powa). Fut-ce par une aide directe ou un soutient moral en discutant pendant qu'elle faisait le ménage. Surtout pour les corvées, ça passe un peu mieux qu'on est plusieurs dessus, qu'on lance des vannes et qu'on divise les tâches entre les personne. (et plus vite aussi.)

Absolument, avec ça l'impression de ne pas être coupable de son manque d’investissement et de rejeter la faute à certaines activités telles que les études, le travail,... Pour certaines personne, effectivement ces activités leur prennent vraiment trop de temps. Mais si on regarde bien, pour la plus part, il y a souvent plusieurs zones de trous dans nos journées. Les troues glandages/réflexion, des moments exploitables. Si tu regardes quelqu'un jeter de l'argent par terre, tu seras choqué, mais en même temps, pour la plupart, on fait pareil avec une valeur + précieuse encore : le temps.

Miss-Entropie a écrit: T'aurais en tête des idées pour se fatiguer "constructivement" ?

Faire un planning comme tu l'as dis, s'y tenir au mieux, utiliser le reste d'énergie pour se former dans des choses qui nous intéressent (et non ce qui secrète de la dopamine ou molécule d'attente du plaisir, oh salut procrastination sur les réseaux sociaux). Bon, je ne suis pas un super exemple de discipline, au contraire même, suis plutôt merdique Laughing. Du coup on fera ça ensemble ^^

Donc moi je  vous donne mes objectifs du moment Very Happy :
écritures, priorité artistique du moment: harmoniser les comportements des différents personnages de l'intrigue de façon à avoir un tous crédible qui me dépasseraient presque de part le fait que les personnages en deviendrai autonome (grâce à la complexité crédible de leurs psychologies).

dessin : avoir un bon crayon pour faire les animaux, base pour la création de créature n'existant pas.

Je ne sais pas si ma question à sa place dans ce topic, si non je pourrais en créer un autre :
Je me demande, saviez-vous comment on fait pour maîtriser ses personnages et prendre en compte leur comportements à chaque instant de l'écriture ? Avez vous des conseils ?

Serely a écrit:Entre 10 et 14 ans, ils ont les hormones qui commencent à les travailler et la plupart gèrent assez mal les changements, il faut faire le deuil de l'enfance. Pour cela, ils vont être très agressifs, pour mieux quitter cette période devenue trop puérile pour eux. Moi je me méfierai plutôt des "trop calmes". Ceux qui ne déconstruisent rien, parce que rien n'a été construit pendant l'enfance, ils sont mal barrés!

Oups Laughing
Faudrait que je m'y mette alors ahah

Mélos
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 275
Points : 285
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Jeu 4 Aoû - 8:05

Je ne sais pas si ma question à sa place dans ce topic, si non je pourrais en créer un autre :
Je me demande, saviez-vous comment on fait pour maîtriser ses personnages et prendre en compte leur comportements à chaque instant de l'écriture ? Avez vous des conseils ?

C'est l'enjeu de la fiche personnage.

Etape 1 - ton scénario.

D'abord, tu commences par écrire dans un petit paragraphe l'idée qui te vient à coeur concernant ton histoire en épurant au maximum.

"C'est l'histoire de Sophie qui est passionnée de poney mais qui tombe, et traumatisée, elle refuse de monter dessus à nouveau. Heureusement, elle peut compter sur le soutien d'Anita, son amie d'enfance, et de ses parents, pour retrouver la foi, monter à nouveau et gagner un super prix! Moralité : quand on tombe de ch'val, on r'monte dessus!"

(Oui, restons sur Sophie.)

Ensuite, tu déconstruis le scénario en étape, comme Sambre l'avait fait. Chaque histoire comporte une structure assez simple dans un premier temps :
-> Situation initiale : Sophie aime faire du dada. Sophie a une amie, Sophie est aimée par ses parents.
-> Elément perturbateur : C'EST LE DRAME! SOPHIE EST TOMBEE!! NOOOO!
-> Résolution : Sophie est soutenue par son amie, Sophie est aidée par ses parents qui lui offrent un poney (sale fille de riche, cette Sophie).
-> Dénouement : Sophie est redevenue douée au poney, Sophie s'entraine, et gagne un prix.

Partant de là, ça roule déjà.

Etape 2 : qui fait quoi?

Tu reprends ton découpage scénaristique, et dans chaque scène, tu mets le protagoniste en relation avec les autres, leurs motivations dans chaque chapitre. Exemple :

Situation initiale :
-> Sophie a 14 ans et elle aime faire du dada. Son poney préféré s'appelle Tonnerre de Foutre et il a des pompons roses dans la crinière. Elle va faire du poney tous les jours après l'école, et préfère largement le centre équestre à l'école. Elle veut devenir vétérinaire, mais elle est pas sure parce que les études longues, ça craint.
-> Anita, c'est la meilleure amie de Sophie. Elle est douce et plutôt effacée, et a quelques problèmes de confiance en elle. Elle retrouve Sophie au centre tous les soirs, depuis des années. Elles se sont rencontrées ici, quand elles étaient toutes petites et Anita tient beaucoup à cette amitié.
-> Robert et Michone, les parents de Sophie, sont des parents aimant qui ont travaillé dur pour que leur fille unique puisse bénéficier des meilleurs choses, contrairement à eux.
-> Robert a eu une enfance difficile. Le papa de Robert était un ouvrier alcoolique et violent, qui disaient des gros mots aux gens et qui n'a jamais voulu que Robert ne s'achète un chien. Alors Robert s'est trouvé un chien tout crouilleux dans une poubelle et quand il l'a ramené à la maison, son père a tué le chien à coups de barre de fer. Du coup, Robert tient à ce que sa fille puisse avoir un animal, même si c'est un dada qui pue et qui doit vivre dans un centre équestre parce que le terrain, il est pas assez grand.
-> Michone a été élevée à la dure par sa grand-mère, à la campagne. Elle devait s'occuper des poules et tirer de l'eau au puits, ce qui fait qu'elle a des gros bras de camionneur. Quand elle ne ramenait pas assez d'eau, sa grand mère lui mettait la tête sous le robinet (maintenant qu'elle y pense d'ailleurs, pourquoi aller chercher de l'eau au puits si il y avait l'eau courante? Michone n'est pas très fûtée). Du coup, elle s'est promise d'élever sa fille dans un cocon d'amour et de douceur, où la noyade ne serait pas un danger quotidien.

Et là tu as déjà limite les scènes de ton chapitre, genre scène 1 : Sophie se barre en courant de l'école à la sonnerie pour rejoindre son poney avec ses pompons stupides. Scène 2 :Elle retrouve Anita, sa meilleure copine - illustration du caractère d'Anita et de son attachement à Sophie. Scène 3 : Sophie kiffe le dada à donf et saute tous les parcours trop de la balle. Scène 4 : Sophie rentre à la maison et retrouve son papa et sa maman - illustration du caractère de papa ("alors le cheval c'était bien? t'as fait un beau parcours et tout?" du caractère de maman ("elle ne comprenait pas les trois quart de ce que sa fille lui disait, mais elle la serra contre elle de ses mains rugueuses abimées par le travail.") et de l'attachement que ses parents lui porte.

Au final, si chaque scène a une fonction pour illustrer un personnage, une relation ou un aspect de l'histoire, ça structure et ça évite que ça parte complétement en slide. Tes persos sont plus maitrisés, et le dénouement de ton scénario aussi.

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Mélos le Jeu 4 Aoû - 10:30

Ah ok je vois, faire l'histoire en fonction des personnages au lieu de faire les personnages en fonction de l'histoire me parait le mieux pour les gérer au final.

(Je crois que je serai prêt à lire l'histoire de Sophia & Anita à ce rythme là Laughing )
Je vais appliquer ça sur mes fiches personnages !

Merci

Mélos
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 275
Points : 285
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Jeu 4 Aoû - 10:58

C'est plus que ça doit être imbriqué. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit ^^

Il y a deux écoles classiquement :

- Ceux qui pensent que l'histoire façonne les personnages. C'est caca et archétypal, genr eon a le "meilleur ami", "la bonne copine", on retrouve ça souvent dans les mauvais mangas ou les films américains. C'est efficace, et vite compréhensible. Le problème est c'est ultra simpliste.
- Ceux qui pensent que les personnages façonnent l'histoire. Un peu mieux d'un point de vue richesse, les personnages sont très bien développés. Le problème est qu'on perd en efficacité et qu'on ne peut développer en profondeur que quelques personnages. Ca marche pour les huis clos avec un minimum de personnages, mais dès qu'on en introduit plus, ça devient le zbeul.

Aucune méthode n'est réellement meilleure, tout dépend des circonstances. Or, pour le genre de choses que tu veux faire, si tu prends le parti de faire la première méthode, comme ça avait l'air d'être le cas, tu vas arriver à la fin avec un truc assez simpliste au final et pauvre, par effet logique. En plus, le souci quand on part dans la fantasy, c'est qu'on a du mal à se détacher des références qu'on a et que si en plus les personnages sont archétypaux, ça va ressembler à tout ce qui a été fait, qu'on le veuille ou non. Je le sais, j'ai fait pareil. J'ai relu mes premiers manuscrits, bon ok j'avais 14ans, mais ça sentait le caca daubé. Dommage d'avoir dépensé tant d'énergie et de bonnes idées pour obtenir un truc aussi solide qu'un napperon de dentelle.

Donc, je propose plutôt une méthode intermédiaire, qui est de partir des grandes lignes du scénarios et de faire des choix, au fur et à mesure de sa construction, sur les personnages. Comme je te disais plus haut : si Sophie est très influençable, il se passe quoi? Bah lui redonner le sourire est super facile en fait, et du coup, pas besoin qu'Anita soit particulièrement dévouée. Mais si Sophie est plus torturée comme nana, genre vraiment traumatisée de la vie, il faut vraiment qu'Anita mette le paquet, or il n'y a pas 150 motivations pour qu'une meilleure amie mette le paquet pour remettre son amie en selle. Anita est forcément dévouée. Pourquoi? Etc, etc. Le scénario oriente les choix, les personnages aussi, et le tout avance ensemble.

Je te conseille d'écrire des petites histoires toutes simples avec deux ou trois, voire quatre personnages graaaand maximum, et de construire une base solide de scénario et do'rienter au fur et à mesure avec les choix que tu fais pour les personnages, pour mieux les dompter et mieux les articuler. Tu verras que tu apporteras de toi-même la réponse à ton problème, parce que ça viendra tout seul Smile

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Mélos le Jeu 4 Aoû - 12:05

Serely a écrit:C'est plus que ça doit être imbriqué. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit ^^

Il y a deux écoles classiquement :

- Ceux qui pensent que l'histoire façonne les personnages. C'est caca et archétypal, genr eon a le "meilleur ami", "la bonne copine", on retrouve ça souvent dans les mauvais mangas ou les films américains. C'est efficace, et vite compréhensible. Le problème est  c'est ultra simpliste.
- Ceux qui pensent que les personnages façonnent l'histoire. Un peu mieux d'un point de vue richesse, les personnages sont très bien développés. Le problème est qu'on perd en efficacité et qu'on ne peut développer en profondeur que quelques personnages. Ca marche pour les huis clos avec un minimum de personnages, mais dès qu'on en introduit plus, ça devient le zbeul.

Aucune méthode n'est réellement meilleure, tout dépend des circonstances. Or, pour le genre de choses que tu veux faire, si tu prends le parti de faire la première méthode, comme ça avait l'air d'être le cas, tu vas arriver à la fin avec un truc assez simpliste au final et pauvre, par effet logique. En plus, le souci quand on part dans la fantasy, c'est qu'on a du mal à se détacher des références qu'on a et que si en plus les personnages sont archétypaux, ça va ressembler à tout ce qui a été fait, qu'on le veuille ou non. Je le sais, j'ai fait pareil. J'ai relu mes premiers manuscrits, bon ok j'avais 14ans, mais ça sentait le caca daubé. Dommage d'avoir dépensé tant d'énergie et de bonnes idées pour obtenir un truc aussi solide qu'un napperon de dentelle.

Donc, je propose plutôt une méthode intermédiaire, qui est de partir des grandes lignes du scénarios et de faire des choix, au fur et à mesure de sa construction, sur les personnages. Comme je te disais plus haut : si Sophie est très influençable, il se passe quoi? Bah lui redonner le sourire est super facile en fait, et du coup, pas besoin qu'Anita soit particulièrement dévouée. Mais si Sophie est plus torturée comme nana, genre vraiment traumatisée de la vie, il faut vraiment qu'Anita mette le paquet, or il n'y a pas 150 motivations pour qu'une meilleure amie mette le paquet pour remettre son amie en selle. Anita est forcément dévouée. Pourquoi? Etc, etc. Le scénario oriente les choix, les personnages aussi, et le tout avance ensemble.

Je te conseille d'écrire des petites histoires toutes simples avec deux ou trois, voire quatre personnages graaaand maximum, et de construire une base solide de scénario et d'orienter au fur et à mesure avec les choix que tu fais pour les personnages, pour mieux les dompter et mieux les articuler. Tu verras que tu apporteras de toi-même la réponse à ton problème, parce que ça viendra tout seul Smile

Ah d'accord, je vois ! Mince, maintenant que j'y pense ça me fait dire que j'aurais dû commencer l'écriture avec un heroic fantasy. Un seul personnage principale c'est plus attachant et plus facile à gérer silent
Peut-être devrais-je faire un très court roman, une nouvelle, avant de revenir sur mon roman principal ? Que me conseilles-tu ?

Comme ça dans cette optique je pourrais me concentrer juste sur le fait de créer un bon personnage avant de pouvoir en gérer plusieurs, serait-ce une bonne idée ?

Mélos
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 275
Points : 285
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Jeu 4 Aoû - 12:07

Ah d'accord, je vois ! Mince, maintenant que j'y pense ça me fait dire que j'aurais dû commencer l'écriture avec un heroic fantasy. Un seul personnage principale c'est plus attachant et plus facile à gérer silent
Peut-être devrais-je faire un très court roman, une nouvelle, avant de revenir sur mon roman principal ? Que me conseilles-tu ?

Comme ça dans cette optique je pourrais me concentrer juste sur le fait de créer un bon personnage avant de pouvoir en gérer plusieurs, serait-ce une bonne idée ?

C'est tout à fait ce que je voulais te dire. Tu risques de passer plus de temps à reprendre et reprendre encore qu'à avancer ton roman, autant faire un détour par la case "exercice" Wink - Mais pas pour l'heroic fantasy, tu verras plus tard.
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Mélos le Jeu 4 Aoû - 12:16

Serely a écrit:
Ah d'accord, je vois ! Mince, maintenant que j'y pense ça me fait dire que j'aurais dû commencer l'écriture avec un heroic fantasy. Un seul personnage principale c'est plus attachant et plus facile à gérer silent
Peut-être devrais-je faire un très court roman, une nouvelle, avant de revenir sur mon roman principal ? Que me conseilles-tu ?

Comme ça dans cette optique je pourrais me concentrer juste sur le fait de créer un bon personnage avant de pouvoir en gérer plusieurs, serait-ce une bonne idée ?

C'est tout à fait ce que je voulais te dire. Tu risques de passer plus de temps à reprendre et reprendre encore qu'à avancer ton roman, autant faire un détour par la case "exercice" Wink  

Ok très bien ! Je vais mettre en pose mon roman un moment et me mettre à la tâche. bounce (Pour info, j'avais déjà écrit 7 chapitres et + de 35000 mots depuis le début de l'année Very Happy).

Allez, faut que je me fasse une histoire pas trop compliqué. ^^'

EDIT : Ok, d'abord m’entraîner à faire des fiches personnages !

Mélos
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 275
Points : 285
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Jeu 4 Aoû - 12:56

Fiche personnage + scénario bordel xD Les deux ensemble sinon tu fais encore à ta sauce sans suivre les consignes! Essaie comme je t'ai dit.
Tu as été productif, c'est très bien maintenant soit produ-constructif! Wink

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Mélos le Jeu 4 Aoû - 13:05

Serely a écrit:Fiche personnage + scénario bordel xD Les deux ensemble sinon tu fais encore à ta sauce sans suivre les consignes! Essaie comme je t'ai dit.
Tu as été productif, c'est très bien maintenant soit produ-constructif! Wink

Ahah ! Oui, oui, c'est ce que je voulais dire Laughing

Mélos
Petit crayon
Petit crayon

Masculin Messages : 275
Points : 285
Date d'inscription : 20/06/2016
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Serely le Dim 21 Aoû - 10:06

Alors Mélos, qu'est-ce que ça donne le produ-constructif? Est-ce que tu y arrives? Est-ce que tu te disperses encore, ou arrives-tu à te focaliser sur le plus important?

Personnellement je me sens très anxieuse en ce moment, mon corps fait un peu n'importe quoi, il fait très chaud, et j'attaque un moment assez épineux de ma grossesse (la fin. la vraie. celle qui te fait te demander : "POURQUOI SEIGNEUR POURQUOI EST-CE QUE J'AI EU CETTE IDEE MERVEILLEUSE DE ME FAIRE POUSSER UNE PASTEQUE DE PLUS DE TROIS KILOS DANS LE BIDE BORDEL!" et où tu passes plus de temps à imiter un vieux morse obèse agonisant sur une plage qu'à conserver ta dignité.) Donc j'ai attaqué un programme "relaxationne toi grosse tache" à base de respirations et de méditation zen. Ca marche presque. Je suis quasiment posée quand je harcèle les sages femmes au téléphone, y'a du progrès. Autant vous dire que niveau disposition mentale créative, je ne me pose pas vraiment là.

_________________
"un mauvais dessin ne fait pas de moi un mauvais dessinateur"
" Il est impossible d'apprendre sans comprendre, et de comprendre sans savoir."
"Un jour j'étais contente d'avoir trouvé la lumière, avant de réaliser que je venais juste de me cogner la tête."
avatar
Serely
Admin

Féminin Messages : 347
Points : 403
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 28
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdesartistes.forumactif.org https://serelyartwork.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ecriture et peinture] quels problèmes rencontrez-vous dans votre pratique?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum